À la manière de notre Frère KIPLING,

Un « SI TU PEUX… » A méditer :

Si tu peux étudier, comprendre, te connaître,

Descendre au fond de toi et, calmement, te juger ;

Abandonnant l’orgueil et les vains préjugés,

Si tu peux repenser la loi qui t’a fait naître,

Si tu peux écouter, réfléchir et te taire,

Si tu peux méditer sans négliger l’action,

Si tu peux associer le cœur et la raison,

Si tu peux connaître en chaque homme ton Frère,

Si tu peux tout donner sans jamais rien promettre,

Si tu peux pardonner sans oublier pourtant,

Car l’oubli, seul, est lâche et le pardon est grand,

Si tu peux accepter sans jamais te soumettre,

Si tu peux enseigner sans vouloir être un maître,

Guider les premiers pas, les laisser trébucher,

Allumer l’étincelle et en faire un bûcher,

Puis, sans rien demander, t’éloigner, disparaître,

Si tu aimes la vie et sais tout en extraire,

Puis redescendre en toi pour parler avec Dieu,

Rester ‘être de chair’ en regardant les cieux…

Alors, tu pourras lier le compas et l’équerre,

Et tu seras un FRANC-MAÇON, mon FRÈRE.

                                                                                         

Aller à la barre d’outils